Création de contenu : Pourquoi?Après avoir vu Pour qui? et Vers où? est destiné la création de contenu,  il est maintenant temps de se demander pourquoi créer du contenu? Sa plus grande utilité serait d’avoir un meilleur référencement de site internet sur les différents moteurs de recherches existants. Mais qu’en est t-il pour les autres?

Avantages de la création de contenu :

L’arrivée des blogs sur Internet a littéralement bouleversé la création de contenus en ligne. Grâce aux articles écrits par les blogueurs, le nombre de contenu et donc de ressources disponibles sur le web a considérablement augmenté.
Tout le monde a dû s’adapter :

  • les moteurs de recherches pour prendre en compte ces nouvelles sources de contenus,
  • les lecteurs en diversifiant leurs lectures entre plusieurs blogs,
  • les annonceurs qui ont commencé à s’intéresser à ces producteurs d’articles,
  • etc.

Néanmoins et à l’inverse, la redondance des articles, des actualités a, elle aussi, augmenté énormément. Tout cela est normal me direz-vous et c’est vrai ! Cela fait pleinement parti de la viralité de la blogosphère de diffuser et de reprendre de l’actualité ou du contenu de qualité vers ses propres lecteurs.
Pourtant, le procédé peut vite atteindre ces limites si on ne produit pas soi-même de contenu neuf et pertinent.

Désavantages de la non création de contenu :

En effet, à trop vouloir ou aimer reprendre de l’actualité, on se rend compte que les effets négatifs peuvent vite se faire sentir :

  • vos lecteurs vont retrouver de plus en plus d’actualité qu’ils auront potentiellement déjà lus ailleurs,
  • de moins en moins de blogueurs vont reprendre votre actualité sur leur propre blog…
  • …et donc vous aurez de moins en moins de backlinks vers votre blog
  • les moteurs de recherche auront de moins en moins la possibilité de bien vous référencer
  • etc.

La règle des 1%

Le Guardian a même réalisé il y presque 2 ans une étude sur le comportement des blogueurs et avait nommé le résultat « la règle des 1%» . En effet, après observations (qui restent toujours d’actualité), on s’aperçoit que sur 100 personnes en ligne, 1 personne va créer du contenu nouveau, 10 personnes vont interagir avec ce contenu (le commenter, l’améliorer…) et les 89 personnes restantes ne vont rien faire, elles vont juste « consommer » le contenu.
On ne peut bien sûr pas créer du contenu tous les jours. Mais cette étude amène à réfléchir sur qui vous voulez être au travers de votre blog : un créateur ou un repreneur.

Un exemple EXTREMEment intéressant

Il y a quelques temps, Doshdosh.com faisait part de son expérience et des 10 000 abonnés qu’il a réussi à fédérer en moins d’un an. Bien évidemment, cet exemple est donné sur la blogosphère anglophone qui n’est pas la même que la notre mais je le trouve assez significatif.

Pour atteindre un si grand nombre d’abonnés, vous pourriez penser qu’il utilise toutes sortes de techniques de marketing, des astuces pour la mise en réseau et ou des tactiques de promotion, n’est-ce pas? Et bien dans la réalité, ce n’est pas le cas, et c’est bien pour cela que je considère cette histoire plutôt intéressante.
Voici une citation traduite de son article, où il décrit toutes les choses qu’il n’a pas réalisées :

  1. Pas de compteur. Je n’ai pas affiché mon compteur sur Dosh Dosh depuis sa création. Il était inactif jusqu’à ce qu’il atteigne 8.000 membres, ce qui veut dire que personne ne pouvait savoir combien d’abonnés j’avais jusqu’à ce moment là.
  2. Pas de commentaires. Je n’ai jamais laissé des commentaires sur d’autres sites dans le but de mener le trafic vers mon blog. Je n’écrivais que pour Dosh Dosh.
  3. Pas de concours/projets. Je n’ai jamais tenu de concours, de projets d’écriture en groupe ni de compétitions d’aucun type sur ce blog.
  4. Pas de pub. Pas un seul centime n’a été dépensé à acheter des annonces pour promouvoir Dosh Dosh.
  5. Pas d’incitations. A part le contenu lui-même, je n’ai jamais utilisé d’incitation quelconque pour encourager les abonnements. C’est-à-dire, pas de ebooks, d’analyses gratuites ni de cadeaux d’aucun type.
  6. Pas de blogueurs invités. Personne d’autre que moi n’a écrit des articles pour ce blog.
  7. Pas à la une de Digg. Il y a longtemps, un article fut à la une de Digg et finit par disparaître en quelques minutes. Après ça, tout le contenu de Dosh Dosh a automatiquement été enterré par le système interne de Digg.
  8. Pas de publication fréquente. Pendant ces derniers temps d’existence de Dosh Dosh, j’ai écrit rarement, parfois seulement un ou deux articles par semaine.

Cet exemple un peu extrême, montre à quel point la création de contenu de qualité peut à elle seule faire connaître un blog et lui ramener du traffic. Car en effet, s’il on cherche une raison ou une explication au résultat de DoshDosh on le trouve rapidement dans la qualité de ses articles toujours originaux et pertinents.
Il n’y a évidemment pas de solution miracle ni de formule magique mais dans une stratégie globale de blogging, la qualité du contenu est à prendre en compte avant tout.
Par expérience, il vaut mieux ne pas perdre du temps à bloguer 3 actus déjà lues et prendre ce temps pour écrire un article original sur lequel vous passerez du temps à sa rédaction. Les lecteurs le sentiront et votre blog ne gagnera qu’en notoriété…

[widgets area=wmcs-main-call-to-action /]



OK, et maintenant, que faisons-nous ?

DONNONS-nous le temps de faire connaissance avant d'agir :
Rejoignez les 12.000+ abonnés via : Email - LinkedIn* - Facebook* - Google +* - Twitter* (nouveau)


CONTINUONS la découverte avec un autre article: