SEO: intégrer des sous-titres dans vos vidéos YouTube aide au référencement!Les vidéos font parties du contenu produit quotidiennement sur les sites Internet.

Comment peut-on travailler sur le l’optimisation pour les moteurs de recherche, SEO,  de vidéos? Est-ce possible?

Je vous laisse découvrir comment cela va vous permettre de faire connaître vos vidéos on-line.

Les Search Engine (moteurs de recherche tels Google) ne prennent en compte que les mots. Or, les vidéos sont composées de sons et d’images. Bonne nouvelle, la plateforme vidéos YouTube a développé un outil rendant possible l’intégration d’un contenu écrit à vos vidéos. Il s’agit du « YouTube Close Captions » (CC). Les « Captions » sont les sous-titres ou légendes que vous allez pouvoir intégrer à votre vidéo.  Vous offrez ainsi aux moteurs de recherche des informations qu’ils peuvent comprendre : du TEXTE !

La valeur de la vidéo SEO

L’outil Captions de YouTube comporte des avantages humains ainsi que des avantages pour le référencement de sites Internet. Grâce aux sous-titres, il ouvre, d’un côté, l’accès à l’information vidéo au monde entier, qu’il s’agisse de personne malentendantes ou de personne parlant une autre langue.

D’un autre côté, il permet d’enrichir votre stratégie de référencement. La valeur principale de la vidéo SEO est qu’elle permet une portée plus large et une ressource riche en texte pour les moteurs de recherche. L’outil Captions de YouTube  est donc un excellent booster de vos efforts en SEO.

Comment ça marche ? «Write down, upload and YouTube does it»

SEO: comment les vidéos s'intègrent dans le référencementSur la photo ci-contre, on peut voir le bouton « CC » qui permet d’afficher les sous-titres sur les vidéos qui en comprennent.

Il permet également de choisir une langue d’affichage.

Cependant la traduction des sous-titres n’est pas toujours optimale!

Cet outil propose aux éditeurs de videos de générer manuellement des sous-titres à partir d’un script du discours, et en déterminant automatiquement où les mots sont dis dans la vidéo.

Un script avec timecode est tout de même nécessaire.  YouTube se charge du reste… Ainsi, les sous-titres sont associées au bon moment et aux bonnes images. Pour les vidéos en anbglais (uniquement), YouTube peut utiliser des algorithmes de traitement de la parole afin de déterminer où le texte du script doit s’afficher. « Write down, upload and YouTube does it »!

Mise à part l’approximation des traductions, l’autre bémol du système est qu’il n’en est qu’au stade expérimental. En effet, la transcription automatique de sous-titres (sans la nécessité d’un script) n’est disponible que sur un petit nombre de chaînes éducatives on-line. Mais dans les années à venir, cet outil permettra de choisir de générer des sous-titres directement d’une vidéo qu’on sera en train de regarder (il n’y aura plus besoin de script).

Tutoriel: Comment intégrer des sous-titres dans une vidéo?

La première étape est d’avoir à disposition le fichier contenant vos sous-titres, avec timecode si la vidéo n’est pas en anglais. Ensuite, connectez-vous à votre compte YouTube.

Etapes:

  1. Allez dans « Compte », dans le coin supérieur droit de la page.
  2. Cliquez sur « Mes vidéos ».
  3. La page de vos vidéos mises en ligne s’affiche alors. Près de la vidéo pour laquelle vous voulez ajouter des sous-titres, cliquez sur « Sous-titres ».
  4. Puis, cliquez sur le bouton  « Ajouter des sous-titres ou une transcription ».
  5. Cliquez sur « Parcourir » et recherchez le fichier de sous-titres ou de transcription (c-à-d sans timecode) à importer. S’il s’agit d’une transcription , sélectionnez « Fichier de transcription« . Sinon, sélectionnez « Fichier de sous-titres« .
  6. Sélectionnez la langue correspondante.
  7. Enfin, cliquez sur « Importer un fichier » et le tour est joué!

La vidéo ci-dessous, en anglais, introduit à la valeur  de la vidéo SEO grâce à YouTube Captions.

 

Source:

Google.com





OK, et maintenant, que faisons-nous ?

DONNONS-nous le temps de faire connaissance avant d'agir :
Rejoignez les 12.000+ abonnés via : Email - LinkedIn* - Facebook* - Google +* - Twitter* (nouveau)


CONTINUONS la découverte avec un autre article: