Obtenez les nouveaux articles par emailVous abonner à la chaine Youtube

Il y a une grande différence entre le live d’hier et tous les 20 premiers. J’ai obtenu des résultats statistiques bien supérieurs sur un nombre de critères, donc je suis extraordinairement enthousiaste. Par contre il y a d’autres critères qui n’ont pas mieux fonctionné. Donc je vais encore apporter des petits changements.

Retranscription :

Holà les communicants ! Bienvenue sur ce live en direct sur Facebook n° 23. 23 journées consécutives à partager les astuces, les pratiques du web marketing qui peuvent, qui savent vous faire avancer un pas plus loin dans votre compréhension des différents outils du marketing et surtout aussi dans la perception et l’utilisation de ces nouvelles capsules de vidéo en direct sur le Net.
Aujourd’hui pour le live n° 23, je vous ai réservé une surprise. C’est une surprise relativement inattendue. Aujourd’hui je vis une expérience, il est 14h, je suis en direct, sinon le prochain live que je pouvais faire c’était à 22-23h. Je n’ai pas mangé, je suis fatigué, je suis stressé et en plus, vous le savez, avant les 20 premiers lives j’ai mis en place une structure de discours, une structure de conférence, une structure de live direct pour vous faciliter votre expérience.

J’ai perçu vis-à-vis de conseils, vis-à-vis de benchmark que je fais des tops leader de l’industrie aux Etats-Unis, une manière différente de faire. Aujourd’hui je vis cette transition qui est très inconfortable entre un modèle de répartition de l’information, un modèle stratégique de comment vous aider à mieux vivre ces webinaires et comment vous apporter plus de valeur et j’ai le retour que vous me faites, les commentaires et les emails que vous m’envoyez.

« Moi je préfèrerai ça comme ça ou comme ça », « Est-ce que ce serait une bonne idée de dire ça plutôt à tel moment ? » En fait j’ai cette nouvelle structure. Aujourd’hui j’ai reçu un paquet de nouvelles informations. Mon métier c’est d’être webmarketeur et d’être stratège. C’est-à-dire que lorsqu’un client vient me voir et me dit « Bertrand, je veux faire 100.000 euros de chiffre d’affaires l’année prochaine sur le Net », sous forme de conseils, je dois lui conseiller quel est le chemin le plus à même pour y arriver.

Généralement ils ont une logique très outils. C’est-à-dire par exemple « je voudrais y arriver, on va envoyer des emails ». Mon 1er job c’est de dire « ok, on peut envoyer des emails, mais il y a aussi plein d’autres manières d’y arriver ». Est-ce qu’aujourd’hui utiliser cet outil d’emails en premier, c’est le meilleur choix que vous pourriez faire ? C’est de remettre ça en contexte et d’apporter un plan d’action séquencé dans le temps qui va leur donner le maximum de garanties d’obtenir ces 100.000 euros sur un an et sur le Net.

Cette logique, et ce métier finalement, cette spécificité presque unique sur le marché, m’amène à collecter des informations tous les jours et à les placer dans un système. C’est exactement ce que je suis en train de faire dans ces lives. Pendant les 20 premiers lives j’avais un système qui me permettaient de vous communiquer, de vous transférer des informations de la meilleure des manières dont j’étais capable. En faisant ces 20 lives, il y a un paquet d’expériences qui m’est arrivé, donc un paquet de nouvelles informations.

Je me suis dit « on pourrait changer ça à tel moment, plutôt annoncer ça à tel moment, je remarque que les personnes partent à tel moment, je pourrais modifier cet endroit ». Finalement je suis arrivé avec une nouvelle mouture hier. Ça a un peu ramé. Si vous allez voir le live d’hier, vous allez voir Bertrand qui bogue un peu entre la minute 1 et 2, où il est un peu perdu.

A la minute 4’40 » je pense, je répète 2 fois la même chose. Vous savez pourquoi ça m’arrive et pourquoi ça peut être intéressant pour vous dans votre quotidien de communicant.
Aujourd’hui je ne suis pas encore prêt pour cette 2e manière de communiquer pour 2 raisons. La 1ère raison, je n’ai pas bouffé, je suis crevé, il est 14h et je dois absolument filer chez un client. La 2e raison, la vraie raison, c’est que j’ai manqué de répétition hier matin, hier soir, dans la voiture ce matin pour répéter cette nouvelle mouture pour qu’elle devienne le plus rapidement opérationnelle et naturelle.

En fait il y a une 3e raison, ce matin j’ai reçu un nouveau retour constructif par rapport à ces lives. Vous avez vraiment des idées brillantes. Surtout l’air de rien, lorsque vous communiquez, lorsque moi je communique, je vais toujours voir, c’est un défaut du Web et en même temps c’est une grande qualité, Il y a une grande différence entre le live d’hier et tous les 20 premiers. J’ai obtenu des résultats statistiques bien supérieurs sur un nombre de critères, donc je suis extraordinairement enthousiaste.

Par contre il y a d’autres critères qui n’ont pas mieux fonctionné. Donc je vais encore apporter des petits changements.
Pourquoi je vous parle de conférence ? Qu’est-ce qui fait la différence entre un grand conférencier et un pas grand conférencier ? C’est sa capacité, même dans les courts moments comme ce live ce midi, de se dire « je peux ne rien faire, je vais me coucher ce soir, et je n’aurai pas fait, je n’aurai pas appris » ou je peux me dire « qu’est-ce que j’apprends justement de cette expérience ».

Aujourd’hui je ne me sens pas assez au point pour vous livrer cette nouveauté parce que j’ai des nouvelles informations qui sont arrivées que je voudrais placer dans le système. Il y a une vraie raison pour laquelle aujourd’hui je n’ai pas réussi à répéter. C’est parce que j’ai noté ces informations sur plusieurs papiers. Vous savez ce que font les grands conférenciers, ça tient en un mot. Un grand conférencier ou quelqu’un qui va bien réussir sur le Net, ne croyez pas que c’est de l’impro tout le temps.

Ça a l’air de l’impro mais c’est surtout quelque chose de très répété.

Ici j’ai ma fiche où je note des éléments, la structure, peu importe ce que je vais raconter et ce que je vais vouloir vous donner comme valeur, j’ai une structure. Aujourd’hui je suis en train de modifier cette structure. Une des grandes raisons qui m’empêche de vous présenter dès aujourd’hui cette nouvelle structure, c’est un manque de répétition et c’est des changements et des nouvelles idées que je voudrais apporter dans cette structure. Qu’est-ce qui m’a empêché de répéter ?

J’ai pris des notes sur différents papiers, je n’ai pas regroupé ces papiers dans un seul document que je peux ouvrir. Vous avez vu, ma feuille elle était un peu abimée. C’est normal parce qu’avant-hier j’ai pris un bain. Parce que je voulais vous présenter quelque chose de nouveau hier, simplement dans mon bain j’ai pris un quart d’heure pour revoir la structure et imaginer, entrainer mon cerveau. Malgré ça, je pense avoir livré un live correct hier.

Par contre ce qui n’était pas correct, c’est que pendant une minute il y avait du flou. Je savais où je devais aller mais je ne l’avais encore jamais vraiment fait. Ça faisait une grande différence.
La valeur que je voudrais vous proposer aujourd’hui : peut-être que vous aussi vous vous demandez ce que vous allez faire comme live, comme contenu, comme partage en vidéo. Vous aussi, vous allez vivre ces contraintes. C’est-à-dire qu’est-ce que je vais communiquer. Une fois que je sais ce que je vais communiquer, comment est-ce que je le communique ?

Là il y a les amateurs, ils vont faire de l’impro tout le temps. Et il y a les gens qui veulent choisir la manière la plus stratégique pour vous amener, vous public, à mieux recevoir l’info et moi émetteur de l’info à mieux vous permettre d’accéder à ces informations. Ça, ça se fait grâce à un déroulé stratégique de qu’est-ce que je dis quand, qu’est-ce que je positionne quand et comment est-ce que je le dis.

Le dernier atout que je vais partager avec vous, typiquement je vais terminer cette vidéo, je l’ai faite, j’ai appris, j’ai partagé en direct ce que je vis moi en tant que créateur de direct vidéo. Il y a de réelles contraintes.

Quand vous allez modifier votre équilibre lorsque vous ferez des lives vidéo, parce que c’est une des meilleures choses à faire aujourd’hui en termes de web marketing, de votre expertise, il est possible que vous aussi vous vous dites « 1- je n’ai pas un script, je n’ai pas un cadre de pensée ». Mettez-vous en recherche de ce cadre de pensée.

Vous voulez obtenir le mien ou voir quel est le mien, regardez mes lives ou simplement cliquez et inscrivez-vous, rencontrons-nous, échangeons et discutons de quel est votre cadre de présentation d’un live et quel est le mien. Comme ça, nous pourrons construire ensemble. Un 2e point, se calmer. Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais aujourd’hui j’ai fait un live en respirant dans les poumons, ça c’est une expérience qui me dit que je suis dans un niveau de stress élevé. Normal.

Pas d’alimentation, peu de nuit, correctement hydraté mais je m’oblige à faire un direct avec vous. Donc ce que je vis c’est un niveau de stress plus élevé. Surtout que dans ma tête je sais qu’il y un client que je dois aller voir maintenant. S’il me voit en live sur Facebook et pas dans son bureau, il ne va pas être content.

Niveau de stress élevé. Comment je fais dans ce cas-là ? Juste avant le live, se poser, se rappeler que nos 2 pieds sont sur terre et respirer par le ventre et se mettre dans une bonne attitude. Là je pouvais soit me trouver des excuses pour ne pas faire le live soit simplement partager aujourd’hui pour quelles raisons c’est un live différent et ce que je vis comme contraintes moi aujourd’hui qui fais des directs vidéo et qui doit passer d’une structure A à une structure B.

Pour résumer pour tous les nouveaux venus ce qui s’est passé aujourd’hui, je n’ai pas fait une livraison de contenu sur base de statistiques ou de meilleures pratiques, je partage juste une expérience que je suis en train de vivre sur le moment présent.

C’est-à-dire que j’avais un niveau de stress élevé, je ne souhaitais pas faire ce live parce que je suis en transition entre 2 manières de vous présenter et que je m’oblige à moi-même d’avoir une manière de présenter des directs vidéo parce que m’obliger à mettre un script en place, c’est m’amener à un niveau professionnel de livraisons d’informations et de validation que vous recevez correctement cette information et que vous puissiez l’assimiler. C’est la meilleure des manières qui est en ma possession aujourd’hui pour valider que je me mets sur le chemin de création de valeur sur votre chemin à vous. C’est très important.
Pour résumer ce que j’ai appris aujourd’hui, j’ai appris que j’ai pris des notes sur plein de pages différentes de différents conseils. Ça m’a simplement empêché de reprendre mon script type. Vous voyez il est tout boursoufflé parce que je l’ai répété même dans le bain. Je pense qu’un grand orateur aujourd’hui et les gens qui viennent me voir en conférence vous le diront, j’ai un niveau supérieur à la moyenne.

Qu’est-ce qui m’amène à ce niveau supérieur à la moyenne lors de conférence, la répétition. La répétition sur base de quoi ? Sur base d’un script. Je ne répète pas tous les mots mais je sais où je veux vous emmener, où est-ce que je veux moi m’emmener et à quel moment. A la fin, je me regarde, je m’auto-évalue et je regarde où j’ai déconné. Là où j’ai déconné, la fois d’après je mets à jour, je fais de mon mieux avec l’énergie qui est à ma disposition pour élever mon niveau, me centrer et vous donner le meilleur de ce que je peux vous donner à ce moment-là.

Je vous souhaite une belle journée. Je vous dis à demain. Mardi prochain à 21h15 il y aura un live formation en direct. A mon avis j’aurai répété dès demain. J’espère que je m’impliquerai assez pour être capable de vous délivrer en plus d’un partage d’expérience un partage de nouveau savoir sur l’email marketing, le Facebook marketing ou plus important une manière de générer du chiffre sur le Net plus rapide que ce que vous faites actuellement.
Belle énergie.

Belle journée. Salut !





OK, et maintenant, que faisons-nous ?

DONNONS-nous le temps de faire connaissance avant d'agir :
Rejoignez les 12.000+ abonnés via : Email - LinkedIn* - Facebook* - Google +* - Twitter* (nouveau)


CONTINUONS la découverte avec un autre article: